La Presse

(Cliquer sur les articles pour les agrandir)

Le journal de Haute Marne 23/02/14

L'est républicain 25/11/13

L'écho républicain le 01/11/12

Le Progrès de Lyon le 26 nov 2011

Autres articles de presse et échos de bibliothécaires

 

 

Médiathèque de Cesson-Sévigné : 03/02/2010

Mercredi 03 février 20h à la médiathèque :

 

une mission parfaitement accomplie par tout le groupe !!!


« Nuit d'encre » ou comment un commando de 30 personnes ont participé, mercredi soir, à la (re) découverte de la médiathèque...by night !

Mercredi 03 février - 20h ...C'est la nuit, devant le four à pain. On est 30 à attendre ... L'humidité hivernale commence à nous saisir les sangs ; c'est alors qu'il arrive : le chef de la mission ! Armé de sa casquette et de son cuir ; et accompagné de son acolyte, en bonnet de laine et imper ! ...
A partir de cet instant, le groupe est au complet. En quelques joutes littéraires, la mission est expliquée et voilà le groupe formé...On a une heure montre en main pour agir !
Au pas de course, on se retrouve à la petite porte de derrière et clandestinement avec nos lampes frontales, nous allons visité UNE ME-DIA-THE-QUE !!! Vestige d'une époque où les mots couraient sur la page imprimée d'un livre... ou les professionnels souriaient à leur lecteur... et où sur les rayonnages la pensée n'est pas unique ...

Un Grand Merci à Christophe Perrier et Franck Magnier de la cie Téatralala d'avoir mené tambour battant une visite si insolite de notre médiathèque...Ludique et interactive, cette déambulation nocturne dans une bibliothèque offre au public du rire, de l'amusement ... et un peu tout de même... de réflexion : histoire du livre, présentation de textes, énumération ( et la liste est longue !) des qualités du bibliothécaire , le tout saupoudré d'informations diverses et complètes sur le fonctionnement du lieu.
Tout cela non sans une pointe de militantisme, exprimée avec humour et simplicité, pour les belles lettres et ceux qui les cultivent ...

Merci au public d'avoir tenté avec nous l'aventure et aux comédiens d'avoir mené avec talent et énergie cette mission... Qu'elle soit longue et traverse les 4000 bibliothèques du territoire !

Dorothée Hervé, Médiathèque de Cesson Sévigné


Article paru dans Ouest-France le 20 octobre 2010

La bibliothèque d'Ifs a accueilli, vendredi soir, la compagnie Le Teatralala, qui a présenté au public, venu nombreux, le spectacle « Nuit d'encre ». Une soirée déambulatoire, nocturne, ludique et burlesque.

Le public s'est réuni au alentour de 20 h devant la bibliothèque, où il a été pris en charge par deux curieux personnages, issus d'une société secrète et résistante à la lutte contre la littérature. Le public a suivi ces acteurs à travers la rue, avant de s'infiltrer dans la bibliothèque, où il a découvert ou redécouvert l'histoire de l'écriture et du livre. Mais aussi l'importance et l'intérêt de faire en sorte que les ouvrages papier soient conservés et lus.

Une mise en scène originale, puisque le public a déambulé dans la bâtisse en suivant scrupuleusement les indications des résistants, qui n'hésitaient pas à hausser la voix si le public était inattentif ou ne se prenait pas assez au jeu. Le spectateur s'est retrouvé embarqué dans une histoire où il devait éclairer son chemin avec une lampe frontale, apprendre une citation et porter un masque pour ne pas être reconnu. Un vrai parcours de spéléologie livresque.


Article paru dans Le Progrès de Lyon

le 23 novembre 2010


Déambulation littéraire originale à la médiathèque


Vendredi, la médiathèque de Brignais a offert un spectacle hors du commun aux amoureux des livres et de la comédie.

Les spectateurs ont été conduits à l’extérieur du bâtiment. De la nuit, ont surgis, l’un après l’autre, deux comédiens de la Cie Le Téatralala, habillés en inspecteurs Gadget. Pourchassés dans une vie future, ils les ont invités dans un périple dangereux, à la découverte d’une époque révolue : celle où il y avait encore des livres, avant que ceux-ci soient abandonnés au profit des nouvelles technologies.

Amusés, mais partie prenante, équipés de lampes frontales, tous ont déambulés dans les sous-sols, escaliers, gondoles de la médiathèque suivant ces comédiens burlesques, loufoques.

Une vraie réflexion philosophique autour de la littérature, du combat à mener pour la sauvegarder, la connaître, tous ensemble, dans un seul et même élan.

La restitution orale par tous, d’un bout de texte mémorisé, choisi par les comédiens, a clos ce moment étrange et burlesque, réflexion sur une vie sans livre.


Article paru dans le Progrès de Lyon

Le 20 décembre 2010

 

Découvrir la médiathèque

à la lumière d'une lampe frontale

 

Une véritable opération commando. Une soixantaine de spectateurs, répartis en 2 groupes, ont à la fois assisté et participé, à un spectacle produit par la compagnie Le Téatralala à la médiathèque.

2015 est déjà loin. La nuit vient de tomber sur Meyzieu. Un homme s'pproche discrètement de la trentaine de spectateurs positionnés dans la neige, à l'extérieur de la médiathèque. Méfiant, il s'adresse à eux, la voix pleine d'inquiétude. "Mes amis, le temps nous est compté et notre mission est dangereuse, ainsi j'irai droit au but: contrairement à ce que l'on nous dit, les livres n'ont pas disparu". Il poursuit mystérieux : "On nous ment. Ici même dans cette ville, on en trouve en grande quantité". Débute alors, après distribution de lampes frontales aux spectateurs, une aventure nocturne étrange, dans un lieu qu'ils croyaient connaitre, la médiathèque.Et dans cette pièce interactive, écrite et mise en scène par Christophe Perrier, le spectateur participe alors malgré lui au spectacle, jusqu'à s'approprier la cause qu'il défend. Le message est simple : le livre est sacré, subversif et fragile. Et oui, comme le rapelllent magistralement les acteurs Christophe Perrier et Franck Magnier, "même si nous ne lisons pas, nous savons tous qu'on ne peut dire Juliette sans Roméo ".